Fermez les yeux et imaginez-vous après un long voyage arriver à une ville que vous ne connaissez pas. Vous sortez de votre hôtel et vous marchez un peu dans la rue en espérant tomber sur un bon restaurant pour dîner. Et là, votre téléphone vibre, vous venez de recevoir une offre pour un restaurant a 100m de la puis un 2e, puis un 3e. Vous avez le menu de chacun d’entre eux qui s’affiche, des photos, les avis des internautes et quelques réductions, un verre offert dans l’un, 20% de réduction sur l’addition dans l’autre… de quoi vous sentir un peu moins seul et tout de suite un peu plus rassuré pour votre dîner.

Vous ne rêvez pas, bientôt tout cela sera possible et plus encore avec l’iBeacon, cette nouvelle catégorie de transmetteurs à basse consommation énergétique et à bas coût qui peuvent notifier de leur présence les mobiles iOS 7 ou Android à proximité. Au delà de toute communication digitale, site web, blog et réseaux sociaux, qui restent indispensables, les restaurants, bar et cafés auront besoin d’être connectés en temps réel, et de profiter de leur aspect « local » pour géolocaliser et attirer leur clientèle, c’est le Geofencing. Et l’iBeacon permettra cette révolution… Pour vous en persuadez, nous allons vous emmener faire un petit tour du monde avec quelques restaurants qui commencent déjà a utiliser les iBeacons.

 

Et nous commençons avec l’Ukraine où une la startup Latio a développé une application dédiée aux restaurateurs, qui leur permet de « pusher » des invitations et des offres aux personnes qui passent à proximité (entre 50 et 100 m) en utilisant iBeacon.  Ils peuvent alors regarder le menu, les avis et les photos avant de se décider pour un restaurant ou pour un autre.

latio(source: ITCraft )

Et nous continuons avec les Etats Unis, qui là encore ont une longueur d’avance. Là les iBeacons ne sont pas seulement utilisés pour partager des offres avec des passants. Ils sont aussi utilisés comme moyen de paiement mobile.

Les New-Yorkais peuvent dès à présent télécharger l’application Dash gratuitement et l’utiliser dans une quarantaine de restaurants. L’application leur permet de consulter leur facture à tout moment, d’ajouter des pourboires, de partager la facture entre amis, et de la payer.

dash dash_2

(source: Mobile Commerce Daily)

L’application permet aussi aux restaurateurs de collecter des informations bien utiles sur leurs clients comme leurs dates de naissance, la fréquence de leurs passages au restaurant, leurs plats préférés… ce qui permet aux restaurants d’améliorer leurs services et leurs carte, comme par exemple en gardant les plats qui marchent bien et en améliorant le reste de la carte.

Les restaurateurs disposant de ces données peuvent aussi, en étudiant les horaires et les jours qui sont les plus fréquentés, essayer de prévoir et d’optimiser le remplissage de leurs tables en « pushant » des offres spécifiques aux heures creuses, et en encourageant les réservations à l’avance. Ce serait alors une sorte de « Yield Management » appliqué a la restauration.

On peut en effet trouver tout un tas d’applications et de façons d’utiliser ces données bien précieuses. Et là encore l’utilisation la plus évidente, et tout aussi essentielle, serait tout simplement de récompenser les clients fidèles, et leurs donner plus de raisons d’aimer le restaurant, de se sentir clients privilégiés et d’alors le recommander autour d’eux tout naturellement. Le Inbound Marketing toujours et encore…

 

Partons maintenant à la côte ouest des Etats Unis, avec Downtown une autre application de paiement mobile basée sur l’iBeacon et qui vient d’être lancée à Palo Alto en Californie. Downtown est non seulement une solution de paiement mais donne aussi au client la possibilité de commander depuis son mobile, et d’être notifié quand sa commande est prête.

Encore une fois, les restaurateurs pourront collecter des informations sur leurs clients, les commandes qu’ils font et suivre leur géolocalisation.

 

downtown

(source: TechCrunch)

 

Et nous terminons ce tour du monde en Allemagne, avec le groupe Mook qui a développé une application basée sur l’iBeacon qu’il est actuellement en phase de test dans l’un de ses restaurants, avant d’être déployée dans tous les restaurants du groupe. L’objectif de cette application est de permettre au groupe de suivre et de tracer les habitudes de ses clients, leurs plats préférés, leurs budgets moyens et le temps qu’ils passent au restaurant. L’application permet aussi de géolocaliser le client, et de tracer même le temps qu’il passe aux toilettes. Le client doit d’abord installer l’application, mais le traçage se déclenchera automatiquement à chaque fois que le client est au restaurant, sans besoin d’aucune activation supplémentaire.

mook

(source: WSJ)

 

L’iBeacon a donc un intérêt bien certain pour le client, avec une expérience client « augmentée », des services mieux adaptés, une fidélité récompensée; et aussi pour le restaurateur avec un ensemble de données bien précieuses sur leurs clients et leurs habitudes.

Mais il ne reste cependant qu’un pas pour que le rêve se transforme en cauchemar. Encore une fois, il est indispensable penser au respect de la vie privée, et d’être transparent quant à l’utilisation des données personnelles collectées. Et même dans le cas de simple « push » d’offres sans collecte d’information, le « push » ne doit pas se transformer en spam, sans quoi l’iBeacon en assiette perdra tout son intérêt…